Vous souhaitez nous joindre ? Appelez Clémentine au 03 20 39 01 32

Exercer une activité professionnelle pendant un arrêt maladie : possible ?

Posted On 17/04/2023

En cas d’arrêt maladie, un salarié peut percevoir des indemnités journalières de la Sécurité sociale (IJSS), toutes conditions remplies. Ce versement suppose, notamment, de ne pas exercer d’activité professionnelle durant la période couverte par l’arrêt de travail. Cela empêche-t-il pour autant de réaliser certaines formalités administratives liées à une activité indépendante (déclaration de société, ouverture de compte bancaire, etc.) ? Réponse du juge. 

Indemnisation par la CPAM : à condition de ne pas exercer d’activité non autorisée !

À la suite d’un accident de travail, un salarié est placé en arrêt de travail. À ce titre, il bénéficie notamment d’indemnités journalières de la Sécurité sociale (IJSS) versées par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). 

Sauf que pour bénéficier de ces IJSS, le salarié doit s’abstenir de toute activité non autorisée… notamment professionnelle ! 

Or la CPAM apprend qu’il n’a pas respecté cette interdiction : le salarié, qui exerce aussi une activité indépendante, a effectué des démarches pour déclarer sa société à la chambre des métiers et pour ouvrir un compte bancaire professionnel.

Elle réclame donc le remboursement des IJSS indument versées au salarié durant cet arrêt de travail. 

Ce que confirme le juge, qui rappelle que l’attribution d’IJSS au salarié se trouvant dans l’incapacité physique de continuer ou de reprendre le travail interdit d’exercer toute activité non autorisée.

Le salarié ayant bien exercé, sans autorisation médicale, une activité pendant une période d’arrêt de travail, ne pouvait donc pas prétendre au bénéfice des IJSS. 

Exercer une activité professionnelle pendant un arrêt maladie : possible ? – © Copyright WebLex

Written by

Related Posts

Arrêts de travail prescrits en téléconsultation : 3 jours, pas plus ?

Arrêts de travail prescrits en téléconsultation : 3 jours, pas plus ?

La durée d’un arrêt de travail prescrit par téléconsultation est désormais plafonnée à 3 jours lorsque le prescripteur n’est ni le médecin traitant, ni la sage-femme référente du patient. L’occasion pour l’Assurance Maladie de rappeler ce qu’il faut savoir à ce sujet… mais aussi que ce principe de plafonnement comporte quelques exceptions…

Audit énergétique : nouvelles règles

Audit énergétique : nouvelles règles

Depuis le 1er avril 2023, l’audit énergétique est obligatoire lors des ventes immobilières des biens d’habitation les plus énergivores. Cet audit doit permettre de proposer des travaux d’amélioration pour ces biens. Un an plus tard, les règles de cet audit viennent d’évoluer…

0 commentaires