Vous souhaitez nous joindre ? Appelez Clémentine au 03 20 39 01 32

Sobriété énergétique : le secteur sportif aussi est concerné

Posted On 28/10/2022

Plan sobriété énergétique du secteur sportif en quelques mots…

En sus du plan de sobriété énergétique, le ministère des Sports a mis en place 40 mesures propres au secteur sportif, qui se concentrent principalement sur le chauffage, l’éclairage et la mobilité.

À titre d’exemple, ces mesures prévoient notamment :

  • le respect de la température maximale de chauffage à 19°C et l’utilisation optimisée de la climatisation en réglant la température au minimum à 26°C ;
  • la réduction de la température de chauffage d’au moins 2°C dans les gymnases et les salles de sport privées ;
  • la diminution du chauffage au sol des pelouses de football professionnel ;
  • la réduction de l’éclairage des avant-matchs et après-matchs pour les rencontres de rugby et de football professionnels de près de 50 % en journée et de 30 % en nocturne ;
  • le déploiement de l’éclairage LED dans les différents équipements sportifs ;
  • l’expérimentation de la gratuité des transports en commun pour les porteurs de billets le jour des évènements sportifs ;
  • le soutien au développement de la mobilité verte (covoiturage, vélo, marche, etc.) ;
  • la proposition d’offres tarifaires avantageuses pour les spectateurs qui recourent à des modes de déplacements durables pour se rendre aux évènements sportifs ;
  • la diminution de la température de l’eau des piscines de 1 C°.

Source :

  • Actualité de vie-publique.fr du 20 octobre 2022 : « Sport : un plan de sobriété énergétique en 40 mesures »
  • Communiqué de presse du ministère des Sports du 13 octobre 2022 : « Lancement du plan de sobriété énergétique du sport »

Sobriété énergétique : le secteur sportif aussi est concerné © Copyright WebLex – 2022

Written by

Related Posts

Protocole d’accord pré-électoral : des mentions impératives !

Protocole d’accord pré-électoral : des mentions impératives !

En perspective des élections professionnelles, l’employeur doit légalement inviter les organisations à négocier le protocole d’accord pré-électoral. Récemment, un nouveau texte fixe les mentions obligatoires qui doivent apparaître dans cette invitation. Lesquelles ?

0 commentaires