Vous souhaitez nous joindre ? Appelez Clémentine au 03 20 39 01 32

Vente de fonds de commerce : contrat conclu, contrat inclus ?

Posted On 02/11/2022

Le contrat de distribution est-il transmis en cas de vente de fonds de commerce ?

Deux sociétés (un fournisseur et un distributeur) signent un contrat de distribution exclusive d’une durée de 5 ans pour des produits cosmétiques.

2 ans plus tard, le fournisseur vend son fonds de commerce.

Après que le distributeur ait passé une commande auprès du repreneur, des négociations concernant la conclusion d’un nouveau contrat de distribution s’engagent.

Mais le nouveau fournisseur décide finalement de rompre les négociations et annonce à la société distributrice qu’aucune autre commande ne pourra être faite.

« Certainement pas ! », répond le distributeur qui passe une nouvelle commande et met en demeure le fournisseur de reprendre le contrat de distribution initiale.

Selon lui, la société se doit d’honorer ce contrat. Pourquoi ? Parce que la cession du fonds de commerce comprenait la propriété des droits sur la marque, marque faisant l’objet du contrat de distribution.

« Non ! », répond le juge : une cession de fonds de commerce n’entraîne pas automatiquement le transfert des contrats en cours, à l’exception des contrats de travail, d’assurance, d’édition et des baux commerciaux.

Ici, l’acte de cession ne mentionnait pas le contrat de distribution. Il n’est donc pas inclus dans le fonds de commerce ainsi transmis.

Le nouveau fournisseur n’est par conséquent pas tenu par ce contrat.

Source : Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 19 octobre 2022, no 21-16169

Vente de fonds de commerce : contrat conclu, contrat inclus ? © Copyright WebLex – 2022

Written by

Related Posts

CFE et panneaux solaires : un cas vécu…

CFE et panneaux solaires : un cas vécu…

À la suite d’un contrôle, l’administration fiscale réclame à une société qui exploite des panneaux solaires installés sur les toits de bâtiments dont elle n’est pas propriétaire un supplément de cotisation foncière des entreprises (CFE). Pourquoi ? Parce qu’elle estime que la « partie toiture » des bâtiments doit être prise en compte pour le calcul de la CFE due par la société. À tort ou à raison ?

0 commentaires