Vous souhaitez nous joindre ? Appelez Clémentine au 03 20 39 01 32

Des précisions techniques sur l’aide financière accordée aux taxis franciliens…

Posted On 02/09/2022

Aide aux taxis franciliens : des caractéristiques techniques désormais connues

Un taxi situé en Île-de-France qui souhaite acquérir ou prendre en location un véhicule peu polluant, destiné au transport des personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, peut bénéficier d’une aide financière sous certaines conditions de base (consultables ici).

Le véhicule doit également répondre à certaines caractéristiques techniques particulières en matière d’accessibilité, dont la teneur est désormais connue.

Ainsi, pour être éligible à l’aide, le véhicule acquis ou loué doit avoir :

  • au niveau des accès au compartiment où se tiennent les utilisateurs de fauteuil roulant, une hauteur utile minimale de 1 350 millimètres ;
  • une rampe d’accès (qui est un dispositif constitué d’un plan incliné permettant de passer du plancher du compartiment des passagers au sol et inversement), comportant une pente maximale n’excédant pas 21 % par rapport au sol ;
  • ○ À noter : pour satisfaire cette condition, un système d’agenouillement peut être utilisé, qui doit permettre l’abaissement et le relèvement total ou partiel de la caisse du véhicule par rapport à sa position normale de marche ;
  • une hauteur du gabarit principal d’au moins 1 400 millimètres.

La manœuvrabilité des roues avant et l’arrimage du fauteuil roulant peuvent être facilités en étendant la largeur minimum de l’emplacement à 750 millimètres et sa longueur à 1 300 millimètres.

Source : Arrêté du 9 août 2022 relatif aux caractéristiques techniques particulières d’accessibilité pour l’attribution de l’aide à l’acquisition ou à la location de taxis peu polluants transportant des personnes à mobilité réduite et utilisateurs de fauteuils roulants

Des précisions techniques sur l’aide financière accordée aux taxis franciliens… © Copyright WebLex – 2022

Written by DHONDTWEB

Related Posts

Bricolage et jardinage : la DGCCRF enquête chez les loueurs de matériel

Bricolage et jardinage : la DGCCRF enquête chez les loueurs de matériel

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) est amenée à enquêter régulièrement dans plusieurs secteurs d’activités précis, afin de vérifier les pratiques des professionnels. C’est au tour des loueurs de matériel de bricolage et jardinage… Quelles sont ses conclusions ?

Achat-revente de terrains : la TVA sur la marge, ce n’est pas automatique !

Achat-revente de terrains : la TVA sur la marge, ce n’est pas automatique !

Un marchand de biens achète des terrains qu’il revend en tant que « terrains à bâtir » après une division parcellaire et, pour le calcul de la TVA dont il doit s’acquitter, décide de faire application du régime spécifique de TVA sur la marge… Ce que remet en cause l’administration fiscale. Pour quel motif ?

0 commentaires